Prise de parole 17 Mars 2019

19 mar

Nous nous rassemblons aujourd’hui pour faire face à l’urgence de la situation pour la Zone humide. En quelque semaines, tous s’est accéléré.

C’est l’entreprise Equaterre qui est venu la semaine dernière pour finir les sondage du sol et remettre un dossier sur le niveau de l’eau de la zone. Durant cette semaine, c’est l’entreprise COLAS qui a posé des barrières de sécurité sur une partie de la zone ainsi que la cabane et les toilettes de chantier. Hier lors de la marche pour le climat, des agents de sécurité privée ont été embauchés pour surveiller le chantier.

Tous cela n’augure rien de bon pour la zone humide. En effet toute cette mise en place signifie que les travaux devraient commencer sous peu.

Depuis les année 2000 des projet commerciaux cherchèrent déjà a ensevelir la zone humide. Mais grâce au combat juridique de Madame Vuillaume et de Mr Nouvellement, certains de ces projets ont été stoppé. Madame Vuillaume fut l’une des premières militantes à rappeler que la Paccoterie était une zone humide, cet écosystème essentiel pour la faune et la flore, mais aussi en tant que puits à carbone et éponge naturelle.

Né en 2015, le projet « The Snow » a malheureusement abouti malgré tous les recours juridiques. Elle a reçu toutes les validations légales, allant des commissions départementales et nationales d’aménagement commercial jusqu’à la mairie. Après le décès de Madame Vuillaume en 2016 et le retrait de Monsieur Nouvellement du combat, nous avons repris le flambeau de cette lutte en septembre 2017.

Notre ligne d’action était claire : après l’échec des recours juridiques, il ne nous restait plus qu’à informer et mobiliser la population locale de ce projet mortifère.

Après un campagne d’affichage à Sallanches au cours de l’automne 2017, nous avons maintenu l’agitation sur notre page Facebook. A l’été 2018, la venue de la société Equaterre nous a poussé à accélérer les choses. Un premier rassemblement d’une soixantaine personnes, puis un second en janvier 2019 de 120 personnes sont venus ponctuer une mobilisation s’ancrant toujours un peu plus localement.

Face à nous se sont dressés tous les intérêts politiques et économiques qui se moquent de la nature. Ils ne sont là que pou assister la bonne accumulation du capital. Car il faut être lucide sur ce que révèle note situation actuelle : c’est une lutte de classe que nous vivons.

Depuis 2005, le promoteur immobilier Les Arches Métropoles a déjà englouti plus de 200 000m2 d’espaces au profit de villages commerciaux. Derrière cette société, il y a son président Fabrice Dumartin. Né en 1963 en Lorraine, ce passionné d’équitation baigne dans la classe sociale qui façonne un monde à mille lieux de nos aspirations. A cela s’ajoute évidemment le maire de Sallanches, Georges Morand, qui accepte de vendre une partie de cet espace naturel aux appétits capitalistes.

Alors que 50 % des zones humides ont disparu ces tente dernières années, une nouvelle zone va s’ajouter à ce décompte morbide. Voilà pourquoi nous sommes en droit de dire que le capitalisme ne répond plus aux besoins démocratiques orientés vers la protection absolue de la Planète.

Alors que des milliers des personnes ont défilé hier pour dénoncer l’inaction des États dans la lutte contre le réchauffement climatique, rien ne change dans nos vies quotidiennes. Le projet « The Snow » est l’illustration que la classe dominante ne changera en rien.

Cette œuvre de transformation ne peut venir que de notre capacité à résister et à proposer un nouveau projet de société.

Ce rassemblement est d’une grande valeur car il rappelle aux générations futures que nous avons tenté d’être à la hauteur de nos responsabilités. Il appartient maintenant à chacune et chacun d’examiner les responsabilités qui leur incombe. Rappelons que la grande bataille pour la défense de la biosphère est loin d’être terminée !

Pour les générations futures !

En défense des zones humides !

Résistance !

 

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus